ဂျက်ဖရီ Epstein သေဆုံး: Mick Jagger နှင့်တိုနီဘလဲကသူ၏စာအုပ်ထဲတွင်လုပ်

Le suicide de Jeffrey Epstein crée la controverse depuis plusieurs heures. L’homme d’affaires américain, empêtré dans une affaire de “trafic de mineurs”, s’est donné la mort dans sa cellule de prison à New York le 10 août dernier, à l’âge de 66 ans. Il laisse derrière lui un réseau de clients potentiels démentiel, et craint par de nombreuses personnalités du monde entier. Certaines d’entre elles ont déjà été citées par divers médias, suite à l’exhumation du “petit livre noir” du défunt, réalisée par le FBI ces dernières heures.

အတိုင်း the Sun, ce carnet d’adresses de l’homme d’affaires recense les numéros de téléphone de plus de 300 associés britanniques. Parmi eux : l’entrepreneur Richard Branson, l’ancien Premier ministre တိုနီဘလဲ သို့မဟုတ် အဆိုတော် Mick Jagger. L’homme politique Peter Mandelson est aussi cité, et pas moins de dix numéros de téléphone sont listés par Jeffrey Epstein : un correspond à sa ligne directe, un autre à son domicile, et d’autres en fonction des pays qu’il fréquente.

Le prince Andrew dans le viseur du FBI

Un membre de la famille royale britannique est également éclaboussé par le scandale, puisque မင်းသားအင်ဒရူး est également présent dans “ce petit livre noir”. Pire encore, seize numéros de téléphone sont là aussi répertoriés. Selon des documents rendus publics par le parquet de New York, une femme accuse nommément le fils d’အဲလစ်ဇဘက် II ကို de l’avoir abusée sexuellement alors qu’elle n’était âgée que de dix-sept ans. Ce serait Jeffrey Epstein qui aurait orchestré la première rencontre, sur son île privée dans les Caraïbes. Des allégations que Buckingham Palace a déjà démenties.

Closermag.fr တိုက်ရိုက် Messenger ကိုကနေတဆင့်သတိပေးချက်တစ်ခုလက်ခံရရှိဆောင်းပါးလက်လွတ်မနေပါနဲ့

ဤဆောင်းပါးတွင်ပထမဦးဆုံးအပျေါမှာထငျရှား https://www.closermag.fr/people/mort-de-jeffrey-epstein-mick-jagger-et-tony-blair-figuraient-dans-son-carnet-d-a-1011871